Joseph PELLETIER (1788-1842)

 

 
 

Pierre-Joseph Pelletier est né à Paris, le 22 mars 1788, et était le petit-fils de Bertrand Pelletier, maître-apothicaire et fils de Bertrand Pelletier, maître en pharmacie et membre de l'Académie des Sciences. Rentré à l'Ecole de Pharmacie, il y obtient dès sa première année, en 1807, le premier prix de chimie des mains de Fourcroy, et l'année suivante les prix de Botanique et d'Histoire Naturelle.

Pharmacien en 1810, Pelletier va se lancer sur l'étude de la résine d'Opopanax (1811) puis d'autres résines, gommes et matières colorantes, et en particulier le pigment des feuilles vertes qu'il nomme chlorophylle. Pelletier possédait rue Jacob une officine, celle qu'avait occupé Rouelle, qui lui assurait son indépendance matérielle et où sera par la suite initialement préparée la quinine. Pelletier envisage en effet de réaliser des extractions de substances actives tirées des végétaux et commence en 1817 avec l'extraction d'un principe vomitif à partir de l'ipecacuanha qui recevra par la suite le nom d'émétine. La même année, en collaboration avec J.B. Caventou, il réalise une étude sur la cholestérine et sur l'action de l'acide nitrique sur les acides biliaires. Puis les deux pharmaciens vont isoler successivement la strychnine (1818), la brucine (1819), la vératrine et l'acide cévadique, la quinine et la cinchonine (1820). Par la suite, J. Pelletier va poursuivre ses découvertes avec l'extraction de la pipérine (du poivre), la narceïne, etc.

Nommé titulaire d'une chaire d'Histoire Naturelle en 1825, Pelletier devient Directeur-adjoint de l'Ecole de Pharmacie en 1832. Il est nommé membre de l'Académie de Médecine lors de sa fondation en 1820 et est élu à l'Académie des Sciences le 22 juin 1840.

Joseph Pelletier est mort à 54 ans, le 24 juillet 1842. En haut du Boulevard Saint-Michel à Paris, un monument est dédié à Pelletier et Caventou pour leur découverte de la quinine.

 
 

 

Image Pelletier et Caventou sur un buvard GOY