Hall d'accueil du musée virtuel d'histoire de la pharmacie

Salles principales du musée :

 

 
 

 L'histoire de la pharmacie remonte à la plus haute Antiquité. Ce n'est pas seulement celle des drogues mais elle comprend aussi l'histoire des sciences physiques et naturelles, des doctrines médicales, des techniques et des instruments, des hommes également qui eurent à choisir et à préparer les médicaments, de leurs rapports avec les patients, avec les professions voisines, avec l'économie générale d'une époque et d'un pays, avec l'histoire générale. C'est aussi l'histoire des médicaments eux-mêmes dans toutes leurs composantes : origine, préparation et formes pharmaceutiques, délivrance, contrôle de qualité, suivi de ses effets après administration, etc.

 

 

 

 

 

 

 Si l'on cherche à présenter une vue très globale de l'histoire de la pharmacie, on peut tenter de le faire autour de quelques points centraux :

  • La profession pharmaceutique elle-même qui va, tout au long de son histoire, s'individualiser progressivement, se différencier nettement des autres professionnels de santé, prendre une position majeure dans le processus des soins apportés aux malades sous des formes diverses : la pharmacie d'officine, la pharmacie hospitalière, les analyses biologiques et plus récemment l'industrie pharmaceutique. Cette profession va mettre en place des organisations sur le plan syndical (syndicats de pharmaciens, LEEM...) et disciplinaire (Ordre des pharmaciens) ou scientifique (Académie Nationale de pharmacie).     
  • Le médicament : sa place a sans doute toujours été déterminante dans l'histoire des soins. Il est progressivement sorti de l'empirisme à la fois dans son usage mais aussi dans sa définition, sa caractérisation et sa qualité.
  • L'environnement de l'exercice de la profession et celui du médicament ont profondément changés. Le patient n'est plus le même : il exige davantage chaque jour d'être partie prenante dans la compréhension de sa maladie et dans le choix des traitements proposés. Les autorités de santé ont eu, elles aussi, une place croissante dans la prise en charge des patients et le contrôle des professionnels de santé. L'industrie, inexistante il y a deux siècles, a vu son rôle devenir majeur, en parallèle avec celui de la spécialité pharmaceutique dont l'existence même fut longtemps combattue par les pharmaciens.
  • L'histoire de la pharmacie montre que l'apothicaire puis le pharmacien ont participé à l'histoire générale. On les trouve actifs dans les nombreux conflits, accompagnant l'armée et la Marine dans leurs expéditions. Ils participèrent activement aussi à l'aventure coloniale. On trouve de nombreux pharmaciens acteurs politiques comme M. Berthelot pour n'en citer qu'un seul. Ils eurent aussi une part très active dans les découvertes et inventions, bien au delà de leur champ d'action : découverte de la margarine (Mege-Mouries) par exemple.
  • Un autre regard, enfin, peut être porté sur l'histoire de la pharmacie à travers l'Art qui, tout au long des siècles, va accompagner l'activité du pharmacien et le rôle du médicament. Du Christ apothicaire et des saints patrons guérisseurs aux gravures de jetons et médailles, en passant par les caricatures de Daumier ou les dessins de Dubout, l'Art a aussi été présent dans la multitude des documents et objets publicitaires édités par les pharmacies et les industriels du médicaments.

 

 

 

 

 

  Ce Musée virtuel a pour objet de donner quelques exemples de ces multiples facettes qui ont constituées l'histoire de la pharmacie de l'Antiquité à nos jours 
  
.
Nicolas Houel présente sa requête au roi pour ouvrir l'école d'apothicairerie qui deviendra par la suite le Collège puis l'Ecole de Pharmacie, rue de l'Arbalète, à Paris
(Manuscrit du XVI° siècle)