Le Manuel
ou
formules de différentes espèces de médicaments faciles à préparer,
utiles à toutes sortes de personnes,
avec dix remarques pour faciliter la juste application des remèdes qui sont contenus dans ce traité, ensemble leurs vertus et les doses de chaque remède.


Leçons tirées de la pratique et de l'expérience

A Gisors, 1753

(M. Fournier, maître en chirurgie au bailliage de Gisors)

  
  Récapitulatif des formules Fournier à ce jour 
  
 
 

Remède n°488 : Pour prendre les oiseaux à la main

Recettes : un pot d'eau et y mettre (à) tremper de la Rüe bien pilée avec du fiel de boeuf. Y mettre (à) tremper le blé, chenevi et le mettre où les oiseaux vont. 

Remède n°489 : Vinaigre admirable

Recettes : Infuser de la racine de bette  dans du vin. Il vient en vinaigre et il faut y ajouter (de la) racine de choux.

Remède n°490 : Bonne encre double

Recettes : Noix de galle dix onces, concassées ; et les mettre pendant trois jours dans trois pintes d'eau de pluie et la faire bouillir pendant l'espace de deux heures dans le bain marie, puis y mettre gomme arabique, 5 onces et huit onces de vitriol vert ayant soin de bien remuer jusqu'à ce que la gomme soit fondue. Ensuite, la passer.  

Remède n°491 : Pour la colique

Recettes : Deux jaunes d'oeuf frais delayés dans du vin et étant bien mêlés, on le prendra tout de suite.

Remède n°492 : Pour l'erysipèle

Recettes : Esprit de vin, 4 onces ; Camphre, une demi once ; que l'on dissoudra et y tremper un linge que l'on appliquera sur le mal. 

Remède n°493 : Pour les vers

Recettes :Pour cet effet, on eteint un fer rouge dans l'huile d'olive pour s'en frotter les narines, le gosier et le nombril.
  

Remède n°494 : Pour les cors des pieds

Recettes :Du lierre pilé et mis sur les cors les fait tomber, les ayant coupés auparavant.

Remède n°495 : Autre remède

Recettes : Poix blanche et ogre, une once de chaque ; Encens deux onces ; que vous mêlez avec de la lunaille pour faire un emplâtre que l'on appliquera sur le cors après l'avoir lavé avec  (de la) lessive chaude.

Remède n°496 : Pour la brûlure

Recettes : pelez des oignons que l'on mêlera avec de la farine de froment et du vin blanc.  Appliquer le tout sur le mal, un peu épais, en ne l'ôtant que quand il tombe de soi-même.

Remède n°497 : Pour les ulcères

Recettes : De la bétoïne pilée, et la mettez dans l'huile d'olive avec une pincée de sel, et en frotter l'ulcère. 

Remède n°498 : Pour les nerfs foulés

Recettes : Un petit verre d'eau de Cannelle et y mettre (à) infuser une dragme de sel d'ammoniac pour s'en frotter.  

Remède n°499 : Cire d'Espagne

Recettes : Gomme laque, sang Dragon, Cinabre, deux onces de chaque ; mastic en larmes, 4 onces. On fera tremper la moitié de la gomme dans l'eau de vie avec moitié du mastic jusqu'à ce que l'eau soit amère. On fera fondre ce mélange dans un creuset de terre. Quand il sera fondu, il faut y jeter des morceaux de mastic, gomme, sang dragon et cinabre. Le tout fondu, il faut voir s'il se casse, sans quoi, il faut le remettre auprès et lorsqu'elle se cassera, la tirer du feu et en former des rouleaux sur du fer blanc.
 
 

Remède n°500 : Chandelle blanche qui dure comme de la cire

Recettes : Salpêtre, une demi-livre ; Alun de roche et sel d'ammoniac, 4 onces de chaque ; Incorporer le tout ensemble et le jeter dans le chaudron étant en fonte et remuer.  Quand il sera tirer du feu, vous y ajouterez une poignée de son lavé et une once de thérébentine que l'on mettra sur 20 livres de suie. On met ces drogues (?) le chaudron hors du feu.  

Remède n°501 : Autrement

Recettes : graisse de xxx que vous ferez fondre en la remuant continuellement. Etant bien chaude, sur le feu, jetez y une once d'eau de fontaine en remuant bien , puis retirez du feu et faites la chandelle. Elle sera blanche et dure comme de la cire.  

Remède n°502 : lavement dysenterique

Recettes : Une chopine de lait que l'on fera bouillir avec 3 pincées de semences de lin, et y delayer deux jaunes d'oeuf pour un lavement. 
 
 

Remède n°503 : Remède dans la dysenterie et le devoiement

Recettes : Le premier jour, dix grains de turbith gommeux en poudre et 10 grains de rhubarbe pour prendre dans un bouillon de poulet dans lequel on aura fait bouillir une poignée de Chicorée et de Laitue.

Le second jour, douze grains de chaque.

Le troisième jour, 15 grains. On en peut donner jusqu'à 20 en prenant un bouillon gras par dessus.

Remède n°504 : Tisane pour la Vomique et crachement de sang

Recettes : Reglisse, deux onces ; Ecorce de pavot blanc, une dragme et demi ; du Cachou, deux dragmes ; faire bouillir le tout dans une pinte d'eau jusqu'à diminution d'un cinquième en ajoutant sur la fin une pincée de Politurc (?) et de Capillaire du Canada pour le commencement d'une vomique.  

Remède n°505 : Tisane pour la fin d'une vomique

Recettes : Une once de Reglisse, Squine rapée, une demi-once ; faire bouillir le tout dans deux pintes d'eau réduit à 3 chopines en ajoutant sur la fin une pincée de véronique mâle. Passez la liqueur pour l'usage.
 
 

Remède n°506 : Bouillon pour la toux

Recettes : Deux prises de bouillon avec la moitié d'un mou de veau lavé et coupé par morceaux avec un poulet écorché et lavé d'une douzaine de Sebeste et une pincée d'orge. Faire bouillir le tout pendant trois heures pour en faire deux bouillons, et dans chaque, on fera bouillir une demi quart d'heure des feuilles de scolopendre, de la pulmonaire, de la buglosse, de l'agrenevine (?), de chaque, une demi-poignée, et la moitié d'une tête de pavot et une pincée de fleurs de pas d'âne. Le prendre à jeun et à cinq heure du soir. 

Remède n°507 : Tisane à la fin d'une vomique

Recettes : Suc de morgeline, 4 onces ; et y faire bouillir légèrement les feuilles de lierre de terre et de la piloselle, une demi-poignée. Exprimer la décoction  et y faire fondre une demi-once de sirop de rose, pour une dose le soir.

Remède n°508 : Bain pour l'enflure des pieds

Recettes : Dans trois pintes d'eau de vie, y faire infuser des feuilles d'hysope, de lavande, thym, romarin, serpolet, laurier et sang, une poignée de chaque. On en met un demi-septier dans une pinte de gros vin rouge pour en bassiner les pieds soir et matin. S'il survient (de l') erysipèle, on lave les pieds avec le lait. 
  
  Récapitulatif des formules Fournier à ce jour