Le Manuel
ou
formules de différentes espèces de médicaments faciles à préparer,
utiles à toutes sortes de personnes,
avec dix remarques pour faciliter la juste application des remèdes qui sont contenus dans ce traité, ensemble leurs vertus et les doses de chaque remède.


Leçons tirées de la pratique et de l'expérience

A Gisors, 1753

(M. Fournier, maître en chirurgie au bailliage de Gisors)

  
  Récapitulatif des formules Fournier à ce jour 
  
 
 

Remède n°454 : Pour les maux de dents

 

Recettes : Esprit de vin camphré ; Esprit de vitriol ; Esprit de nitre ; mouches cantharides ; pyrette. Appliquer dessus

Remède n°455 : Eau pour les dents

 

Recettes : Trois chopines d'eau que l'on mettra dans un coquemar avec Coriandre, une once ; clous de girofle, 20 ; Canelle, deux dragmes  ; alun, une dragme ; que l'on fera diminuer d'un tiers, observant de ne mettre l'alun que lorsque l'eau est retirée du feu.

Remède n°456 : Vin pour les dents et les gencives

 

Recettes : Feuilles de lierre, 20 ; que l'on mettra dans du vin pour le faire bouillir et s'en rincer la bouche avec (une) pincée de poivre concassé que l'on mettra dans une cuillèrée d'eau de vie bien chaude et que l'on mettra dans la bouche du côté malade.

Remède n°457 : Eau pour les dents

 

Recettes : Clous de girofle, 40 ; Canelle, une demi-once ; alun, une dragme ; eaux de plantain et de rose, huit onces de chaque. Eau de fontaine, deux livres. Mettez le tout ensemble dans une casserolle pour faire bouillir à moitié pour s'en servir tous les matins, à la dose de 5 à 6 gouttes en s'en lavant la bouche avec un verre d'eau.
 
 

Remède n°458 : Caustiques

 

Recettes : Pierre infernale ou caustique perpétuel ; vitriol ou cristaux de lune ; vitriol de Venus ; sublimé corrosif ; précipité rouge ; huile de mercure ; beurre ou huile glaciale d'Antimoine ; huile d'Antimoine caustique ; arsenic ; arsenic caustique ; huile corrosive d'arsenic ; pierre caustique ; huile de vitriol ; esprit de nitre ; eau forte.

Remède n°459 : Pour la gangrène

 

Recettes : Rhüe, Absinthe, Morelle, de la bruyère à fleur blanche, 3 pincées de chaque que l'on fera bouillir dans trois demi septiers de vin blanc jusqu'à réduction de la moitié et en donner à boire au malade à jeun en le laissant 6 heures sans manger. Il est bon pour les chevaux, gourmes et abcès, et les bien couvrir. Il fait sortir la petite vérole (et) autres maladies malignes. Ensuite, on purge le malade.
 
 

Remède n°460 : Contre la gangrène

 

Recettes : Pierre admirable ; Eau d'arquebuse ; eau de chaux ; eau phagédonique ; huile d'Antimoine caustique ; Esprit de Venus ou de Vin ; Eau de Reine de Hongrie ; Esprit volatil de sel ammoniac ; Eau d'alun ; huile de gayac ; huile de tartre ; Elixir de propriété ; teinture de myrhhe et d'aloès ; huile de myrrhe ; urine ; huile de benjoin (suite page suivante)
 
Huile de camphre ; huile de gomme ammoniac ; sel volatil de vipère, de cornes de cerf, d'urine ; esprit de miel ; huile de brique ; baume de Saturne ; précipité vert ; panacée mercurielle ; pierre à cautère ; huile de mercure appliquée sur le mal ; décoction d'Antimoine et de gayac ; purgatif par le ventre ; Sublimé doux, 6 grains jusqu'à trente.

Remède n°461 : Pour la gangrène et l'ulcère

 

Recettes : Persicaire, 6 poignées, orties 2 poignées, pour les faire distiller avec un pot d'eau, et un demi-septier d'esprit de vin, sublimé corrosif, trois dragmes, pour mettre le tout dans une bouteille, et en imbiber un linge pour le mettre sur le mal.

Remède n°462 : Contre la brûlure

 

Recettes : Esprit de vin ; Eau de la Reine de Hongrie ; (suite page suivante)
 On appliquera un linge qui aura trempé dans une liqueur appropriée. il est bson pour empêcher la petite vérole, on en applique un linge dessus lorsqu'elle est venue à suppuration, et ayant soin  qu'il soit toujours imbibé. 

Remède n°463 : Dans la carrie des os

 

Recettes : huile de camphre ; huile de gayac ; huile de papier ; huile de miel ; Esprit de sel. Appliquer extérieurement.

Remède n°464 : Pour dissoudre les difformités de l'épine, bras jambes, à l'occasion des fractures, dislocations mal remises qu'il se sera fait des ankiloses dans les jointures.

 

Recettes : Feuilles de bouillon blanc, de guimauve, de violier, une poignée de chaque ; Les couper bien menus. Les faire cuire dans une chopine de lait, 4 onces de graisse de porc ou panne coupé par morceaux et le faire fondre doucement et mettre (à) cuire avec les herbes en consistance de cataplasme (suite page suivante)
 
 pour le mettre sur de la filasse et le mettre bien chaud sur la partie et le changer deux fois par jour.

Ce remède est bon pour les rhumatismes gouteux, les erysipèles, qui n'ont pas bien suppurés, ou il reste des engourdissements et picotements entre les chairs et la peau.

On se sert à la fin pour fortifier la partie d'une fomentation faite avec la sauge bouillie dans le vin.

Remède n°465 : Pour les contusions et les dislocations

 

Recettes : Eau d'arquebuse ; Esprit de vin ; Eau de la Reine de Hongrie ; huile de brique ; huile de cire ; esprit de sel ammoniac volatil ; thérébentine ; huile de thérébentine.
  
  
  Récapitulatif des formules Fournier à ce jour